Réglages des cookies
Paramétrez vos cookies pour naviguer sur ce site
Cookies essentiels
- Cookies de session
- Cookies de connection
Performance
Fonctionnels
- Google Maps
- YouTube
- Réseaux sociaux
Ciblage
- Facebook

"Le corps est le grand oublié de la qualité de vie au travail"

Elea Mouaissia, cheffe de projet chez Great Place To Work® France, a interviewé Anne-Charlotte Vuccino, CEO de Yogist-Well At Work.

 

Quelle est votre mission ?

YOGIST- Well At Work accompagne les organisations sur la problématique du corps au travail. A l’ère du « tout digital », notre mission est de garder les collaborateurs en bonne santé et performants. On travaille l’hygiène de vie au travail alors que le sédentarisme et le travail sur écran concernent plus de 80% de la population active. Notre mission est d’aider les organisations à prendre en compte, dans leur démarche RH et stratégique, le corps du collaborateur, pour rendre plus efficace la prévention de la santé au travail. Aujourd’hui, cette prévention peut être « primaire », mais aussi « tertiaire » avec le traitement des troubles comme les troubles musculo-squelettiques, les burn-outs, etc. Il existe un grand gap entre ces deux préventions, et c’est là que YOGIST-Well at Work se situe pour enseigner les bonnes techniques et outils pour servir la santé au travail de tous, notamment en lien avec les nouveaux modes et outils de travail. Personne n’en parle mais les troubles musculosquelettiques explosent : maux de dos, lombalgies, fatigue ophtalmique, tech-neck… C’est la prochaine épidémie ! 80% des Français ont mal au dos et c’est, pour la plupart, lié à une posture assise prolongée et au stress.

 

De quelles façons adressez-vous cette mission au sein des organisations ?

Nous avons adapté les bienfaits thérapeutiques du YOGA au monde de l’entreprise et à la configuration des postes de travail des collaborateurs. 

Notre méthode Yogist est la première méthode de prévention du stress et des TMS qui se pratique sur chaise, sans se changer, sans transpirer, en deux minutes au poste de travail. Elle permet de prendre soin du corps au poste de travail, et de toucher les 95% de gens qui n’ont ni le temps, ni les moyens, de s’accorder des pauses pour respirer et bouger.

Nous avons co-construit cette méthode avec des psychoergonomes de la médecine du travail et des ostéopathes, pour identifier les maux au travail et les adapter sous forme d’exercices qui peuvent coller au mindset du cadre en réunion. On ne fait pas faire du yoga sur un tapis : on s’adresse à tous les collaborateurs, quel que soit le poste ou la nature du métier.

Nous proposons plusieurs outils aux entreprises :
• Interventions en présentiel pour enseigner les techniques Yogist : sessions nomades en open-space, sensibilisation directement sur le poste de travail.
• Le Chatbot Yogist : notre « garde du corps digital » pour tous ceux qui travaillent devant un écran ! Nous avons développé des micro-capsules d’exercices de 2 minutes en vidéo, permettant d’effectuer des pauses cérébrales et physiques régulières à son poste de travail.
• Formation des managers, pour en faire des relais de l’hygiène de vie au travail, par groupe de 15 à 20 managers.
• Formation de « Master Yogist » pour les responsables RH ou responsables de la prévention santé au travail.

Dans l’inquiétude générale, le premier réflexe a été de mettre de côté la QVT. Petit à petit, avec l’explosion du télétravail imposé, les organisations ont recommencé à prendre soin des collaborateurs qui avaient besoin d’être accompagnés sur cette nouvelle forme de travail, et cet enjeu a repris sa place centrale dans l’engagement et la performance des équipes.

Aujourd’hui, on se rend bien compte que le télétravail est amené à se développer. Dans ce nouveau mode d’organisation, l’enjeu managérial est essentiel : les managers doivent être le relais de la qualité de vie au travail, pour qu’elle vive concrètement dans les organisations. Les collaborateurs doivent apprendre les bonnes techniques pour prendre soin d’eux pendant leur journée de travail… et se sentir autorisés et encouragés par leur hiérarchie dans cette démarche qui est un investissement pour leur productivité. C’est d’autant plus important aujourd’hui que télétravail signifie souvent sédentarité accrue et poste de travail bien peu ergonomique.

 

Télécharger notre dossier "smart working, réinventer le travail - 2020"



© Great Place To Work® Institute. All Rights Reserved.
made with by CIC