En 1981, une maison d’édition new-yorkaise sollicite Robert Levering et Milton Moskowitz pour une mission un peu particulière : rédiger un livre intitulé The 100 Best Companies to Work for in America. D’abord sceptiques, les deux journalistes  sillonnent le pays et identifient 100 entreprises. La publication de leur  ouvrage en 1984 pose les premières briques du projet Great Place To Work®.

Ils découvrent notamment qu’un environnement où il fait bon travailler dépend de la qualité des relations, au cœur desquelles on retrouve la confiance, la fierté et la convivialité.  En 1988, ils publient A Great Place to Work : What Makes Some Employers So Good - And Most So Bad ?*, et créent l’Institut Great Place To Work® en 1992.

En 1997, en partenariat avec Fortune et Exame, l'Institut produit aux Etats-Unis le 1er classement mondial des 100 meilleures entreprises. En 2001, la Commission européenne lance un appel d'offre et Great Place To Work® publie le 1er Palmarès européen. En 2002, c'est en France que l’Institut ouvre ses portes.

34 ans après la publication du premier ouvrage, ce qui n’était alors qu’une intuition est aujourd’hui un modèle de référence, fondé sur une méthodologie éprouvée et reconnue par de nombreuses entreprises à travers le monde.

Aujourd'hui, Great Place To Work® est présent dans près de 60 pays. Basé à San Francisco, le siège est dirigé par Michael Bush.

*Une entreprise où il fait bon travailler : pourquoi certains employeurs sont si bons... et d’autres si mauvais ?

Photo : Robert Levering, fondateur de Great Place To Work®

© Great Place To Work® Institute. All Rights Reserved.
made with by CIC