Réglages des cookies
Paramétrez vos cookies pour naviguer sur ce site
Cookies essentiels
- Cookies de session
- Cookies de connection
Performance
Fonctionnels
- Google Maps
- YouTube
- Réseaux sociaux
Ciblage
- Facebook
- LinkedIn

"Le secteur public est encore plus confronté aux enjeux d'attractivité des talents que le privé"

urssaf article

L'Urssaf Picardie a reçu le Prix Coup de Cœur des entreprises certifiées, qui lui a été attribué à l'occasion de la Cérémonie Best Workplaces 2023.

Découvrir le Palmarès Best Workplaces 2023

Il s'agit d'une des premières organisations publiques à être certifiée par Great Place To Work. Pierre Feneyrol, son directeur régional, a répondu à nos questions pour apporter un éclairage sur l'obtention du label et, plus largement, sa volonté d'agir sur l'expérience collaborateur. 

Qu'est-ce qui vous a incité à vous lancer dans la démarche Great Place To Work ? 

L’Urssaf Picardie recherchait, en s’appuyant sur les bons résultats obtenus dans notre baromètre social interne, une ouverture sur l’extérieur et une labellisation reconnue par des entreprises du secteur privé "concurrentiel", pour plusieurs raisons :

  • Obtenir une labellisation indépendante, largement reconnue dans le monde de l’entreprise, et valorisant le travail interne effectué par les équipes ;
  • Rencontrer d’autres entreprises certifiées ou engagées dans la démarche, afin de découvrir les meilleurs pratiques, et faire connaitre les nôtres.
  • S’appuyer sur cette labellisation pour améliorer l’image de l’Urssaf Picardie et des Urssaf en général, et espérer ainsi attirer de nouveaux profils au travers des vacances de poste

Le modèle Great Place To Work, qui s’articule autour de valeurs, et notamment la confiance, et qui lie la qualité de vie au travail à l’amélioration de la performance, correspondait parfaitement aux objectifs recherchés.

Et les rencontres et l’accompagnement par les équipes Great Place To Work ont fini de nous convaincre du bien-fondé, de l’utilité et de la plus-value de cette démarche !

Comment vos collaborateurs ont-ils réagi, est-ce que la démarche a été bien accueillie ?

Pour les collaborateurs, comme pour les syndicats/IRP, il y a eu une première phase plutôt dubitative : à quoi est-ce que cela va servir ? pourquoi une certification ? Nous avons déjà périodiquement un baromètre social interne, pourquoi un autre ?

Mais très rapidement, la transparence de la démarche, l’analyse des réponses au Trust Index, qui permet de mieux cibler les actions et publics prioritaires, et les apports du benchmark ont convaincu.

Les actions mises en œuvre dans la durée, pour tenir compte des avis exprimés lors des campagnes, ont permis d’entrainer l’adhésion forte de l’ensemble des équipes, ce qui se traduit par plus de 82 % de répondants lors de la 3e campagne.

 

Pensez-vous que le secteur public soit également confronté à des enjeux d'attractivité et de rétention des talents ? 

Je pense même que le secteur public est encore plus confronté aux enjeux d’attractivité et de rétention des talents que le secteur privé "pur" : ceci s’observe par le nombre de postes vacants dans le secteur public, ou la diminution forte et assez généralisée du nombre de candidats aux différents concours.

Le perspective de bénéficier d’un "statut", d’avoir une garantie de l’emploi, une grille salariale, des mécanismes encadrés de mobilité… ne sont plus vraiment des objectifs ou des ressorts de motivation pour les générations arrivant sur le marché du travail. Ces éléments, ainsi qu’une dynamique salariale limitée, apparaissent même parfois comme bloquant ou sclérosant.

Ceci est dommage, car cet état de fait repose souvent sur des clichés, une fausse image, datée, du secteur public et de ses métiers. Il est donc nécessaire de promouvoir les nombreux atouts du secteur public, avec une valorisation de la variété des métiers, des perspectives importantes de promotion interne, l’utilité économique et sociale de ces emplois pour l’ensemble de la société, ainsi que le dynamisme de beaucoup de structures sur l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Qu'est-ce qui a changé pour vous depuis que vous êtes une great place to work

La certification a clairement été bénéfique pour l’Urssaf Picardie et elle a permis d’atteindre les objectifs fixés initialement. La visibilité et l’image de l’organisme, souvent méconnu et victime de clichés, se sont considérablement améliorées, développant son attractivité.

Des groupes de travail ont contribué à repenser nos actions, notre organisation, notre communication interne et externe, et de progresser pour répondre aux attentes exprimées lors des enquêtes : ceci contribue à améliorer la qualité de vie et des conditions de travail internes, ainsi que nos résultats et notre efficacité pour nos publics cotisants et nos partenaires.

Et l’impact sur la marque employeur, particulièrement importante aujourd’hui pour attirer et conserver des talents, est également indéniablement positif, en nous permettant a minima de susciter la curiosité des candidats, voire en en faisant un critère important pour postuler chez nous plutôt que dans d’autres entreprises.



©2022 Great Place to Work® Institute Inc. All Rights Reserved.
made with by CIC