Réglages des cookies
Paramétrez vos cookies pour naviguer sur ce site
Cookies essentiels
- Cookies de session
- Cookies de connection
Performance
Fonctionnels
- Google Maps
- YouTube
- Réseaux sociaux
Ciblage
- Facebook

Human Impact, l’association qui prend soin des soignants

Human Impact, c’est quoi ?

Nous sommes une association à but non lucratif reconnue d’intérêt général. Depuis plus d’un an et demi, nous prenons soin des soignants en leur proposant gracieusement des séances de shiatsu. Lorsque nous intervenons dans un hôpital, nous y restons au minimum 4 mois afin de prévoir au moins 3 séances d’1/2 heure pour les soignants qui souhaitent en bénéficier.

A ce jour, nous avons eu 98% de participation des soignants, dont 92% estiment que notre action a contribué à la baisse de leur stress, 89% déclarent se sentir en meilleure forme et 93% recommanderaient à leurs collègues de faire appel à Human Impact.

Bien sûr, le matériel médical et les équipements sont essentiels : mais c’est l’humain qui fait tourner tout ça et nous, on essaie de s’occuper de l’humain derrière la blouse. On ne change pas leur vie, mais si on peut contribuer à les redynamiser et les soulager, c’est un premier pas.

Pourquoi le shiatsu ?

Le shiatsu agit sur les TMS, la gestion du stress et des angoisses, mais aussi du sommeil. La particularité de cette discipline est qu’elle permet d’avoir un impact fort en termes de vitalité physique et mentale, même avec une simple session d’1/2 heure. L’objectif, c’est aussi de former les soignants volontaires au « Do In », c’est-à-dire à un protocole d’auto-massage qui leur permettra aussi d’animer des séances collectives avec leurs collègues après la fin de notre intervention. Une façon de pérenniser notre action après notre départ de l’établissement.

L’équipe Human Impact fait travailler les spécialistes shiatsu de la région dans laquelle nous intervenons, en lien avec le Syndicat Professionnel de Shiatsu qui compte 650 spécialistes répartis à travers la France. Le but de ce partenariat, que nous avons souhaité exclusif, est d’assurer la qualité et le professionnalisme des intervenants face à l’importance de prendre soin des soignants.

Comment est née votre association ?

Nous sommes 2 co-fondateurs déjà engagés dans un projet entrepreneurial autour du bien-être en entreprise. Il y a plus de deux ans, pour diverses raisons dont des raisons personnelles, nous nous sommes demandé comment accompagner les soignants en souffrance. Nous nous sommes orientés vers le shiatsu et avons alors lancé notre association à but non lucratif afin de récolter des fonds dont les bénéficiaires seraient les soignants.

En quelques mois, nous avons rencontré les diverses parties prenantes, mis sur pied un « comité de bienveillance » composé de personnalités pluridisciplinaires issues entre autres du monde de la santé et de la prévention, qui nous accompagnent dans le pilotage du projet, nous éclairent sur les questions déontologiques et nous aident à comprendre un univers parfois très politique et administratif.

Plusieurs mécènes nous soutiennent aujourd’hui et ont permis d’apporter notre soutien à une région confrontée à une pénurie de soignants.

La crise du COVID-19 a-t-elle impacté votre activité ?

Très clairement, oui ! A court terme, nous avons dû mettre en stand-by toutes nos actions. Mais le point « positif », avec tous les guillemets nécessaires évidemment, c’est la mise en lumière de la cause des soignants et de leur dévouement.  Il y a eu une vraie prise de conscience de leur investissement, dont on espère qu’elle durera le plus longtemps possible – c’est pourquoi nous avons également lancé lachainedesmerci.fr pour communiquer auprès du grand public l’importance de s’engager pour les soignants.

Globalement, je dirais donc que nous sommes assez optimistes sur le développement de notre service au niveau national. D’ailleurs, de nouveaux mécènes se sont déjà manifestés, notamment dans les secteurs de l’assurance et de la prévoyance.

Pouvez-vous nous parler de vos « Journées Impact » ?

Juste avant la crise, nous lancions ces journées mêlant solidarité et QVT. Aujourd’hui, ces journées ont toujours autant de sens – pour ne pas dire encore plus de sens.  Le principe : l’entreprise finance des séances de shiatsu pour ses collaborateurs et en miroir, elle finance des séances de shiatsu pour les soignants de sa région, dans une dynamique de partage et de solidarité (car ce volet de l’action ouvre le droit à une réduction fiscale).

Les salariés de l’entreprise sont également invités à faire un don à titre personnel pour les soignants de leur région. L’action QVT se transforme ainsi en une vraie action solidaire et sociale ancrée dans sa région.

Nous avons tous quelqu’un dans notre entourage qui travaille dans la santé : au-delà des applaudissements aux balcons tous les soirs, c’est une façon très concrète de s’engager à soutenir et aider les soignants à tenir le cap.

Nous espérons vivement que ces journées pourront se multiplier autant pour les salariés que pour les soignants. L’ancrage territorial est un axe très important de notre action qui répond à la dynamique économique de nos régions – que nous devons particulièrement nourrir et chérir en raison de cette crise.



© Great Place To Work® Institute. All Rights Reserved.
made with by CIC